Conseils aux voyageurs & de vaccination en voyage

Les derniers conseils aux voyageurs en date du 24/01/2017

France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes - Conseils aux Voyageurs
Attention, certains pays peuvent être déconseillés pour votre sécurité !

  • Tunisie

    État d'urgence L'état d'urgence, décrété le 24 novembre 2015, a été prorogé jusqu'au 15 février 2017 sur l'ensemble du territoire tunisien. Les ressortissants français sont invités à respecter les conseils habituels de vigilance (cf. onglet sécurité)

  • Biélorussie

    Les voyageurs de nationalité non-russe et non-biélorusse ne sont plus autorisés à se rendre en Fédération de Russie depuis la Biélorussie, que ce soit par la frontière terrestre (train ou route) à ou par voie aérienne au départ de l'aéroport international de Minsk (« Minsk 2 »). Des contrôles sont effectués par les autorités russes sur la route, dans le train et à la descente des vols en provenance de Biélorussie et les contrevenants (même si ils sont en possession d'un visa russe) sont refoulés et passibles (...)

  • Gambie

    Des tensions sont possibles autour du 19 janvier, date de l'investiture du Président élu. Dans cette perspective, il est fortement conseillé de reporter vos voyages vers la Gambie, de restreindre vos déplacements à l'intérieur du pays au strict minimum et d'éviter en particulier le quartier administratif de Banjul.

  • Mexique

    Oaxaca et Chiapas Situation tendue dans les Etats du Chiapas et de Oaxaca. Il est fortement recommandé d'observer une grande vigilance si vous devez vous déplacer dans ces régions. Maladie à virus Zika Le Mexique est touché par le virus Zika. Ce virus est transmis par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés. Les symptômes de la maladie sont généralement modérés. Toutefois, la survenue de complications graves telles que (...)

  • Thaïlande

    En raison des fortes pluies qui s'abattent sur le Sud de la Thaïlande, des inondations sont effectives dans les provinces de Phattalung, Narathiwat, Songkhla, Pattani, Trang, Surat Thani, Nakhon Si Thammarat, Chumphon, Ranong, Krabi et Prachuap Khiri Khan. Cette situation est évolutive et pourrait amener un déplacement des pluies vers la mer d'Andaman, les provinces de Phuket, Phangnga et Petchaburi. Il est recommandé de s'informer, préalablement à tout déplacement, sur les conditions (...)

  • Gabon

    Le Gabon accueillera du 14 janvier au 5 février 2017 la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de football. Les compétitions se dérouleront à Libreville, Port-Gentil, Franceville et Oyem. Des difficultés de circulation, propices à la petite délinquance, pourraient se produire. Il est conseillé de rester vigilant dans ses déplacements et de verrouiller les véhicules de l'intérieur. Une permanence téléphonique est assurée par le consulat général de France à Libreville aux numéros suivants : depuis la France : (...)

  • Haïti

    Des troubles sont à signaler dans le sud du pays. Il est donc fortement déconseillé de se déplacer dans les départements du Sud et de Grand'Anse. La prudence doit également être de mise à Port au Prince.

  • Chine

    Pics de pollution atmosphérique. Les villes et régions chinoises (en particulier du Nord, de la côte Est, du Sud et du Centre) connaissent régulièrement des pics de pollution dus à la présence massive dans l'air de microparticules rejetées par la production industrielle et la circulation routière. Un indice supérieur à 100 indique une mauvaise qualité de l'air qui présente des risques pour la santé. Vous pouvez consulter en temps réel l'indice de qualité de l'air (AQI) en Chine(en français- source (...)

  • Turquie

    Dans le contexte sécuritaire actuel (attentats à Istanbul le 10 décembre 2016 et le 1er janvier 2017 dans la discothèque Reina, à Kayseri le 17 décembre 2016, et attaque contre l'ambassadeur de la Fédération de Russie à Ankara le 19 décembre), il est recommandé de faire preuve d'une très grande vigilance lors des déplacements, en particulier dans les lieux de forte affluence et les quartiers touristiques, d'éviter les rassemblements et de se tenir à l?écart des postes de police et de gendarmerie ainsi que (...)


VACCINATIONS un article de la Fondation Dispensaire Général de Lyon

Voyager expose à des maladies infectieuses qui ne se rencontrent qu'en zones intertropicales.
Un grand nombre d'entre elles peuvent être prévenues par des vaccins.

Ces derniers nécessitent un délai variant de dix jours à plus d'un mois avant d'être efficaces. Par ailleurs les délais de rendez vous dans les centres de vaccination agréés peuvent parfois être importants, il est prudent de prévoir de consulter 6 à 8 semaines avant de partir, si cela est possible. Il faut se munir de son carnet de santé et s'assurer d'être à jour des vaccinations courantes faisant partie du calendrier des vaccins recommandés en France : Diphtérie, Tétanos, poliomyélite, rougeole, hépatite B...

Parmi les vaccins du voyage, certains sont à réaliser systématiquement en cas de voyage en zone d'endémie soit en raison de la gravité de la maladie (fièvre jaune), soit en raison de sa fréquence (hépatite A). D'autres vaccins ne sont pas systématiquement proposés mais peuvent l'être en fonction des conditions de voyage, de la durée du séjour, de risques épidémiques saisonniers, des activités pratiquées, du type de voyageur (état de santé, allergies, enfant, personne âgée, femme enceinte, traitements en cours...).

- La vaccination contre la fièvre jaune doit être réalisée pour tout séjour dans les zones intertropicales d'Afrique et d'Amérique du Sud. Ce vaccin, réservé aux centres de vaccinations internationales agréés doit être administré au moins 10 jours avant le départ. Une seule injection confère une immunité pour une durée de 10 ans. Il peut être exigé à l'entrée de certains pays.

- L'hépatite A est une maladie qui se transmet par voie alimentaire et qui est très fréquente dans les pays en voie de développement. Tout voyage en zone à risque justifie de réaliser la vaccination. La protection est acquise après une seule injection, mais si l'on pense voyager à nouveau, il est important de faire un rappel 1 à 3 ans après la primo-vaccination car ce dernier confère à vie.

Autre maladie transmise par voie alimentaire, la fièvre typhoïde peut être prévenue par un vaccin qui est à réaliser en cas de séjour prolongé (plus de 3 semaines) ou de conditions de voyage précaires. La durée de la protection est de 3 ans.

- La vaccination contre les méningites à méningocoques est recommandée en cas de séjour prolongé comportant un contact étroit avec la population des zones d'épidémie ou d'endémie (ceinture de la méningite en Afrique sub-saharienne pendant la saison sèche de décembre à juin). Le vaccin tétravalent contre les sérogroupes A, C, Y et W135 est obligatoire pour les pélerinages à La Mecque et n'est disponible que dans les centres de vaccination agréés. Il peut être réalisé pour d'autres destinations en cas de risque de méningite à W135. Le vaccin contre les sérogroupes A et C est disponible en pharmacie. Ces deux vaccins confèrent une immunité de 3 ans.

- Le vaccin contre la rage concerne les voyageurs faisant des séjours prolongés ou aventureux et en situation d'isolement dans un zone à haut risque. Elle est transmise par la salive d'un animal infecté lors de morsure, de griffure ou de léchage d'une plaie. Les jeunes enfants, ou des voyageurs pratiquant certaines activités (cyclotourisme...) sont particulièrement exposés. Cette vaccination ne confère pas une immunité complète et toute exposition avérée ou suspectée impose de consulter le plus rapidement possible un centre antirabique afin de mettre en oeuvre un traitement curatif. La vaccination nécessite plusieurs injections à J0, J7, J21 ou J28, et si l'on souhaite maintenir la protection, un rappel à un puis des rappels tous les 5 ans.

- Le vaccin contre l'Encéphalite Japonaise est recommandé pour des séjours de plus d'un mois en zone rurale dans les pays à risque pendant la saison de transmission. Cette maladie est transmise par des moustiques des régions rurales d'Asie du Sud et du Sud-Est et du sous-continent indien. La transmission se fait toute l'année dans les régions équatoriales et de manière saisonnière (surtout pendant la mousson) dans les régions plus tempérées. Les voyageurs en zone à risque qui ne bénéficient pas de la vaccination (en cas de durée d'exposition brève par exemple) doivent se protéger des piqûres avec des répulsifs et en portant des vêtements de couleur claire. Ce vaccin est disponible uniquement dans les centres de vaccination, avec une autorisation temporaire d'utilisation nominative et nécessite plusieurs injections avant d'être efficace. Il est conseillé de se renseigner à l'avance. L'encéphalite à tique est une maladie à laquelle sont exposés les randonneurs ou les personnes séjournant en zone rurale en Europe Centrale, orientale et du nord au printemps et en été. Plusieurs injections sont nécessaires mais ce vaccin peut être réalisé par le médecin traitant.

- Pour les voyageurs qui ne seraient pas déjà vacciné contre l'hépatite B (enfants, professions à risque...), il faut envisager la vaccination en cas de voyages fréquents ou prolongés dans les zones ou la maladie est très présente. Il existe de nombreux vaccins et il convient d'adapter le programme vaccinal à chaque voyageur. Par ailleurs, la réalisation de ces vaccins ne dispense pas d'appliquer les règles d'hygiène alimentaires et les mesures de protection contre les piqûres de moustique.

Fondation Dispensaire Général de Lyon
Dr. Jean-Louis Monavon
Médecin vaccinateur du CVI (Centre de Vaccination Internationale)
10 Rue de Sévigné 69003 LYON

Pour prendre un RDV : 04.78.14.14.06 - Lien : www.fdgl.fr