Conseils aux voyageurs & de vaccination en voyage

Les derniers conseils aux voyageurs en date du 08/02/2016

France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes - Conseils aux Voyageurs
Attention, certains pays peuvent être déconseillés pour votre sécurité !

  • Mozambique

    Regain de tensions dans les provinces de Manica, Sofala et Tete Depuis janvier, des attaques sporadiques de faible envergure ont lieu dans les zones rurales des provinces de Sofala (notamment dans le district de Gorongosa) et de Zambézie (notamment dans le district de Morrumbala), contre les cantonnements de l'armée ou les camps de la Renamo. Enfin, la province de Tete connaît également des opérations de police régulière qui ont amené quelques milliers de personnes à fuir vers le Malawi. Bien que (...)

  • Laos

    Recrudescence des cas de dengue. Les pluies inhabituelles survenues au mois de janvier ont provoqué une recrudescence des cas de dengue. Les premiers symptômes de la maladie incluent fièvre, maux de tête et courbatures, vomissements voire éruptions cutanées. Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs (...)

  • Tunisie

    Des troubles sociaux, qui peuvent être émaillés d'actes de violence, se produisent depuis le 19 janvier dans de nombreux gouvernorats sur l'ensemble du territoire tunisien. Des axes routiers sont susceptibles d'être temporairement coupés. Dans ce contexte, les ressortissants français, de passage ou résidant en Tunisie, sont appelés à faire preuve d'une vigilance renforcée, à éviter les rassemblements et les mouvements de foule et à être prudents dans leurs déplacements. Par ailleurs, l'état d'urgence, (...)

  • Sri Lanka

    Tentatives d'escroqueries Des tentatives d'escroquerie ont été signalées dans un certain nombre de stations balnéaires de la côte sud : il convient de rester vigilant, conformément aux mises en garde signalées en rubriques « sécurité » » et « voyages d'affaires ».

  • Arabie Saoudite

    Derniers événements sécuritaires dans la Province Est de l'Arabie saoudite Un attentat-suicide contre une mosquée chiite située à Al-Ahsa (Province Est de l'Arabie saoudite) a été perpétré le vendredi 29 janvier 2016 à midi, au moment de la prière. Le bilan de cette attaque est de quatre morts et d'une trentaine de blessés. Les consignes de vigilance, indiquées ci-après, restent d'actualité. Les autorités saoudiennes ont ordonné le 2 janvier 2016 l'exécution de la personnalité religieuse chiite Nimr (...)

  • Tanzanie

    Suite à l'annonce contestée de la tenue de nouvelles élections à Zanzibar, fixée au 20 mars prochain, la plus grande prudence d'ici cette date est recommandée aux visiteurs. Ceux-ci devront se tenir éloignés de tout attroupement et éviter les lieux de grande affluence.

  • Iles Fidji

    Recrudescence de cas de dengue Les Fidji connaissent en ce moment une recrudescence des cas de dengue, un virus transmis par les moustiques de l'espèce Aedes albopictus (dit "moustique tigre" en raison de son abdomen rayé). Cette maladie se manifeste par de fortes fièvres et peut, dans les cas les plus graves, évoluer vers une forme hémorragique. Il est donc fortement recommandé aux personnes se rendant sur place de renforcer leur vigilance et ce y compris durant la journée, le moustique Tigre (...)

  • Burkina Faso

    Le couvre-feu est levé depuis le 25 janvier sur l'ensemble du territoire burkinabé. Annonce officielle en a été faite par le ministre d'Etat, ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité. Il est vivement recommandé de respecter les consignes de déplacement dans les zones classées en orange et de ne pas se rendre dans les zones classées en rouge. La plus extrême vigilance est recommandée si vous vous déplacez dans des zones isolées. Parc national du W En raison (...)

  • Maldives

    L'état d'urgence déclaré le 4 novembre a été levé le 10 novembre 2015. Compte tenu de la situation politique qui reste tendue, il est conseillé de faire preuve d'une vigilance renforcée dans les îles-hôtels, en évitant de séjourner dans la capitale Malé ainsi que les autres localités maldiviennes. Nos compatriotes sont invités à se tenir informés régulièrement de l'évolution de la situation.


VACCINATIONS un article de la Fondation Dispensaire Général de Lyon

Voyager expose à des maladies infectieuses qui ne se rencontrent qu'en zones intertropicales.
Un grand nombre d'entre elles peuvent être prévenues par des vaccins.

Ces derniers nécessitent un délai variant de dix jours à plus d'un mois avant d'être efficaces. Par ailleurs les délais de rendez vous dans les centres de vaccination agréés peuvent parfois être importants, il est prudent de prévoir de consulter 6 à 8 semaines avant de partir, si cela est possible. Il faut se munir de son carnet de santé et s'assurer d'être à jour des vaccinations courantes faisant partie du calendrier des vaccins recommandés en France : Diphtérie, Tétanos, poliomyélite, rougeole, hépatite B...

Parmi les vaccins du voyage, certains sont à réaliser systématiquement en cas de voyage en zone d'endémie soit en raison de la gravité de la maladie (fièvre jaune), soit en raison de sa fréquence (hépatite A). D'autres vaccins ne sont pas systématiquement proposés mais peuvent l'être en fonction des conditions de voyage, de la durée du séjour, de risques épidémiques saisonniers, des activités pratiquées, du type de voyageur (état de santé, allergies, enfant, personne âgée, femme enceinte, traitements en cours...).

- La vaccination contre la fièvre jaune doit être réalisée pour tout séjour dans les zones intertropicales d'Afrique et d'Amérique du Sud. Ce vaccin, réservé aux centres de vaccinations internationales agréés doit être administré au moins 10 jours avant le départ. Une seule injection confère une immunité pour une durée de 10 ans. Il peut être exigé à l'entrée de certains pays.

- L'hépatite A est une maladie qui se transmet par voie alimentaire et qui est très fréquente dans les pays en voie de développement. Tout voyage en zone à risque justifie de réaliser la vaccination. La protection est acquise après une seule injection, mais si l'on pense voyager à nouveau, il est important de faire un rappel 1 à 3 ans après la primo-vaccination car ce dernier confère à vie.

Autre maladie transmise par voie alimentaire, la fièvre typhoïde peut être prévenue par un vaccin qui est à réaliser en cas de séjour prolongé (plus de 3 semaines) ou de conditions de voyage précaires. La durée de la protection est de 3 ans.

- La vaccination contre les méningites à méningocoques est recommandée en cas de séjour prolongé comportant un contact étroit avec la population des zones d'épidémie ou d'endémie (ceinture de la méningite en Afrique sub-saharienne pendant la saison sèche de décembre à juin). Le vaccin tétravalent contre les sérogroupes A, C, Y et W135 est obligatoire pour les pélerinages à La Mecque et n'est disponible que dans les centres de vaccination agréés. Il peut être réalisé pour d'autres destinations en cas de risque de méningite à W135. Le vaccin contre les sérogroupes A et C est disponible en pharmacie. Ces deux vaccins confèrent une immunité de 3 ans.

- Le vaccin contre la rage concerne les voyageurs faisant des séjours prolongés ou aventureux et en situation d'isolement dans un zone à haut risque. Elle est transmise par la salive d'un animal infecté lors de morsure, de griffure ou de léchage d'une plaie. Les jeunes enfants, ou des voyageurs pratiquant certaines activités (cyclotourisme...) sont particulièrement exposés. Cette vaccination ne confère pas une immunité complète et toute exposition avérée ou suspectée impose de consulter le plus rapidement possible un centre antirabique afin de mettre en oeuvre un traitement curatif. La vaccination nécessite plusieurs injections à J0, J7, J21 ou J28, et si l'on souhaite maintenir la protection, un rappel à un puis des rappels tous les 5 ans.

- Le vaccin contre l'Encéphalite Japonaise est recommandé pour des séjours de plus d'un mois en zone rurale dans les pays à risque pendant la saison de transmission. Cette maladie est transmise par des moustiques des régions rurales d'Asie du Sud et du Sud-Est et du sous-continent indien. La transmission se fait toute l'année dans les régions équatoriales et de manière saisonnière (surtout pendant la mousson) dans les régions plus tempérées. Les voyageurs en zone à risque qui ne bénéficient pas de la vaccination (en cas de durée d'exposition brève par exemple) doivent se protéger des piqûres avec des répulsifs et en portant des vêtements de couleur claire. Ce vaccin est disponible uniquement dans les centres de vaccination, avec une autorisation temporaire d'utilisation nominative et nécessite plusieurs injections avant d'être efficace. Il est conseillé de se renseigner à l'avance. L'encéphalite à tique est une maladie à laquelle sont exposés les randonneurs ou les personnes séjournant en zone rurale en Europe Centrale, orientale et du nord au printemps et en été. Plusieurs injections sont nécessaires mais ce vaccin peut être réalisé par le médecin traitant.

- Pour les voyageurs qui ne seraient pas déjà vacciné contre l'hépatite B (enfants, professions à risque...), il faut envisager la vaccination en cas de voyages fréquents ou prolongés dans les zones ou la maladie est très présente. Il existe de nombreux vaccins et il convient d'adapter le programme vaccinal à chaque voyageur. Par ailleurs, la réalisation de ces vaccins ne dispense pas d'appliquer les règles d'hygiène alimentaires et les mesures de protection contre les piqûres de moustique.

Fondation Dispensaire Général de Lyon
Dr. Jean-Louis Monavon
Médecin vaccinateur du CVI (Centre de Vaccination Internationale)
10 Rue de Sévigné 69003 LYON

Pour prendre un RDV : 04.78.14.14.06 - Lien : www.fdgl.fr