Mali : conseil et information voyage utile

Le Mali, l'un des pays parmi les plus pauvres au monde, subit, entre autres, la sécheresse et la malnutrition. Pourtant, c'est certainement l'un des pays les plus riches humainement parlant. Le sourire des maliens vous accueillera chaleureusement, leur humour vous accompagnera tout au long de votre voyage, leur histoire vous enivrera... Et leurs mains en or travaillant le cuir, le bois, la terre... Vous évoluerez dans des paysages surréalistes de terre rouge parsemée de baobabs découvrirez des architectures étonnantes, des mosquées de terre aux villages troglodytes. Un voyage riche en émotions !

Quand et comment partir

  • Pour découvrir le Mali dans les meilleurs conditions climatiques, préférez partir entre novembre et février. Avant, c'est la saison des pluies et après la chaleur est insupportable.
  • Prévisions météorologiques pour les autres villes maliennes.
  • Le meilleur moyen pour accéder au Mali est l'avion. Rapide et sûr. De nombreux vols directs desservent l'aéroport de Bamako.
    Il est également possible d'y accéder par voie terrestre de tous les côtés (les routes sont plutôt en bon état sauf dans le nord-est). Sur place, vous pourrez vous déplacer en bus ou en taxi-brousse (pas toujours confortable mais rapide et sûr) ou encore en bateau au fil du Niger. Si vous souhaitez louer une voiture, munissez vous d'une assurance et d'un carnet de passage.

Informations pratiques

  • Monnaie locale : Il est également possible d'y accéder par voie terrestre de tous les côtés (les routes sont plutôt en bon état sauf dans le nord-est). Sur place, vous pourrez vous déplacer en bus ou en taxi-brousse (pas toujours confortable mais rapide et sûr) ou encore en bateau au fil du Niger. Si vous souhaitez louer une voiture, munissez vous d'une assurance et d'un carnet de passage.
  • Argent :Il est aisé de changer des euros dans les banques et les hôtels mais il faut s'armer de patience. Les distributeurs automatiques se démocratisent dans les villes touristiques mais c'est encore assez aléatoire. Ne comptez pas régler par carte bancaire.
  • Langues : Il est aisé de changer des euros dans les banques et les hôtels mais il faut s'armer de patience. Les distributeurs automatiques se démocratisent dans les villes touristiques mais c'est encore assez aléatoire. Ne comptez pas régler par carte bancaire.
  • Décalage horaire : Enlevez 2 heures en été et 1 heure en hiver.
  • Formalités : Vous devez être muni d'un passeport encore valable six mois après votre retour et d'un visa obtenu auprès du consulat.
  • Santé :Pour entrer au Mali, vous devez avoir votre certificat de vaccination contre la fièvre jaune, seul vaccin obligatoire. Il est toutefois vivement conseillé d'être protégé du choléra, du tétanos, de la poliomyélite, des hépatites A et B, et la méningite. Prenez toutes les précautions contre le paludisme.
  • Télécommunications : Mis à part dans la brousse, vous trouverez toujours des cybercafés et des centres téléphoniques publics.

Hébergement, hôtels et repas

  • Par rapport au coût de la vie locale, l'hébergement dans les hôtels ou auberges sont relativement élevés pour un confort très approximatif. Si vous souhaitez un réel bien-être matériel (climatisation, propreté...) il faudra y mettre le prix. Sinon, prévoyez des draps en cas d'hygiène douteuse. Réserver un hôtel.
  • S'il n'est pas toujours évident de trouver du ravitaillement en brousse, en revanche il est très facile de se restaurer dans toutes les villes malienne. Il y a des petits « tabliers » et des boui-bouis à tous les coins de rues, dans le marchés, etc. qui proposent du riz, des pâtes et des omelettes. Il y a également quelques restaurants aux cartes plus variées et occidentalisées. A base de céréales et de riz, les plats sont agrémentés de sauces avec de la viande, du poisson et des légumes en fonction de la richesse de la famille. On mange avec les doigts dans un grand récipient destiné à toute la famille et aux visiteurs éventuels.
  • Boissons : Préférez systématiquement l'eau en bouteille. Vous pourrez déguster le dabléni (jus d'hibiscus), ou djembélé (jus de gingembre) glacés ou non, de véritables rafraichissants contenus dans des petits sachets transparents. Vous trouverez également de l'alcool au Mali. La bière (excellente), la bière de mil (très étrange), du vin importé (très cher)...

Savoir-vivre et sécurité

  • A faire : Saluer le chef du village avant de s'y promener est une règle d'or, avoir une apparence vestimentaire correcte (les personnes mal habillées peuvent attirer le mépris), manger et saluer avec la main droite, marchander vos achats.
  • A ne pas faire : Refuser une invitation, promettre d'envoyer des photos à tout va, donner de l'argent ou des cadeaux à chaque enfant le demandant pour éviter les conflits (confiez les plutôt aux chefs de villages sensés les dispatcher équitablement).
  • Sécurité :Évitez de partir seul dans le nord du pays, dans les régions de Tombouctou, Gao et Kidal ou renseignez vous bien au préalable sur les conditions de sécurité du moment.

Meilleures destinations et itinéraires: retrouvez toutes nos images du Mali